L'histoire du Slot Racing L'histoire des circuits routiers électriques communément appelés Slot Racing ou Scalextric commence au début des années 1900. Une grande firme américaine de jouet spécialisée dans les trains, lance sur le marché le premier circuit d'automobiles électriques. Les ingénieurs de la firme Lionel utilisent un châssis de train sur lequel une carrosserie métallique de voiture est adaptée. Des rails destinés au fonctionnement de locomotives servent à guider l'engin, l'ancêtre du Slot : le Railracing est né. Les années 30 verront l'apparition d'autres circuits électriques produits par des marques spécialisées dans le train. Marklin pour l'Allemagne et Louis Roussy pour la France, développeront leur propre système de rails et voitures pour conquérir les faveurs du public. Tippco et Marx, se basant sur leurs circuits de véhicules en toles à remonter (clockwork), mettent aussi, avant la seconde guerre mondiale, des voitures électriques sur le marché. Mais le Slot Racing ne prendra littéralement son envol qu'à la fin des années cinquante, avec l'arrivée de la fameuse marque Scalextric. Créée par l'anglais Francis. En partant de véhicules en métal pour passer rapidement à la production de voitures en plastique lors du rachat par le groupe Triang, la marque Scalextric s'impose comme leader du marché dans les années 60. Des usines éclosent dans différents pays comme l'Angleterre, l'Espagne, le Mexique ou la Russie. Elles produiront non seulement une multitude de modèles mais aussi une gamme étendue d'accessoires pouvant agrémenter les alentours du circuit : bâtiments, personnages, jauges d'essence, disque de bruit, pistes de ravitaillement, etc. Les Golden Sixties permettent le développement d'une pléthore de firmes qui s'engouffrent dans le créneau du slot. Même des compagnies spécialisées dans la maquette plastique transforment leur production statique en voitures électriques. L'Allemagne prendra le train en marche dès 1963 avec des firmes comme Carrera, Gama, Stabo Car et Faller surtout spécialisées dans le HO. Le continent nord-américain se concentre lui sur l'échelle du 1/24eme et du 1/87eme alors que la vieille Europe privilégie le 1/32eme. D'immenses pistes en bois poussent comme des champignons aux quatre coins des USA avec des concours retransmis par les plus grandes chaînes de télévision. Le fabriquant Aurora organise un championnat ou le vainqueur repart avec une gigantesque coupe et une véritable Ford Mustang. Pas mal non !? Mais toutes les bonnes choses ont une fin et le déclin est brutal au début des années septante, seules quelques marques survivront jusqu'au milieu des années nonante. Après cette longue traversée du désert, deux marques espagnoles : Ninco et Fly sortent des modèles dont la qualité de finition et la tenue de route n'avaient pas encore été égalées et le public accroche, les ventes repartent et une multitude de firmes remettent des circuits électriques dans leurs catalogues. Le slot a de nouveau la cote. A l'heure actuelle, le mouvement a atteint son apogée et la crise qui s'annonce verra le nombre de producteurs se réduire. Tel le train électrique, la poupée Barbie et les Dinky Toys, les circuits électriques font maintenant partie des grands classiques du jouet de collection. Ils feront encore plaisir à de nombreux enfants (petits et grands) pendant de nombreuses années.
Historique
Accueil Historique Visite Guidée Pièce 1 Pièce 2 Pièce 3 Pièce 4 Pièce 5 Coin du collectionneur Presse Contact